Les prix des matières premières ont poursuivi leur redressement au premier trimestre 2021, les quatre cinquièmes des matières premières étant désormais
au-dessus de leurs niveaux d'avant la pandémie, dans certains cas considérablement. Les prix ont été gonflés par la reprise mondiale
de la récession de l'année dernière, des perspectives de croissance améliorées et des facteurs d'approvisionnement spécifiques aux matières premières pour le pétrole brut, le cuivre,
et plusieurs denrées alimentaires. À l'avenir, les prix du pétrole devraient s'établir en moyenne à 56 $/b en 2021, soit plus que
un tiers de plus qu'en 2020, et voir une nouvelle petite augmentation à 60 $/b en 2022 alors que la demande continue de
monter progressivement. Les prix des métaux devraient augmenter en moyenne de 30 % en 2021 par rapport à 2020 en raison de
forte demande, avant de reculer quelque peu en 2022. Les prix agricoles devraient atteindre en moyenne près de 14
pour cent de plus en 2021, tirés par quelques produits alimentaires, et devraient se stabiliser par la suite. Le principal
les risques pour les prévisions de prix sont l'évolution de la pandémie pour les matières premières industrielles, et les chocs climatiques pour
agriculture. Une section Special Focus documente la fréquence plus élevée, mais l'ampleur plus faible, du prix des métaux
chocs que les chocs sur les prix du pétrole. Pour certains métaux de base, les baisses de prix sont associées à des baisses importantes de la production
chez les exportateurs de ces produits. Dans ces économies, cette production diminue après que les baisses de prix sont plus importantes et
plus durable que les augmentations de production consécutives à l'amélioration des prix.

Commodity prices continued their recovery in the first quarter of 2021, with four-fifths of commodities now above their pre-pandemic levels, in some instances considerably so. Prices have been lifted by the global recovery from last year’s recession, improved growth prospects, and commodity-specific supply factors for crude oil, copper,
and several food commodities. Looking ahead, oil prices are forecast to average $56/bbl in 2021, more than one-third higher than in 2020, and see a further small rise to $60/bbl in 2022 as demand continues to gradually rise. Metal prices are expected to average 30 percent higher in 2021 than in 2020 on the back of strong demand, before dropping back somewhat in 2022. Agriculture prices are forecast to average nearly 14 percent higher in 2021, driven by a few food commodities, and are expected to stabilize thereafter. The main
risks to the price forecasts are the evolution of the pandemic for industrial commodities, and weather shocks for agriculture. A Special Focus section documents the higher frequency, but smaller magnitude, of metals priceshocks than oil price shocks. For some base metals, price declines are associated with significant output declines in exporters of these commodities. In these economies, such output declines after price declines are larger and
longer-lasting than output increases following improvements in prices.

You May Also Like