La dépendance du gaz russe constitue une épée de Damoclès que les Européens voudraient lever au plus vite. Dessiner une stratégie commune pour limiter l’impact de cette dépendance n’est pas chose aisée : le degré de vulnérabilité des pays est différent, ainsi que l’impact de cette dépendance sur la hausse des prix.  La Commission européenne a progressivement adopté une approche plus stratégique : un parcours accéléré de baisse des importations de gaz russe et une proposition d’achat en commun de gaz. Dans l’attente d’une décision sur des mesures communes de plafonnement du prix du gaz, les pays ont multiplié les interventions nationales pour au moins réduire l’impact de sa hausse.

You May Also Like