La gouvernance des données fait l’objet d’un intense débat dans les économies avancées et de discussions de plus en plus nourries dans les grands marchés émergents. Et pourtant, beaucoup de questions complexes restent en suspens. Pour y répondre, le Rapport sur le développement dans le monde 2021 : Des données au service d’une vie meilleure passe en revue le nouveau paysage des données et fournit aux responsables politiques un cadre de réflexion sur les questions, les possibilités et les compromis qui s’y rapportent. Une chose est sûre : les pays à faible revenu ont été quasiment absents de ces débats mondiaux jusqu’à présent, et doivent se faire entendre au plus tôt.
Les données sont une arme à double tranchant. D’un côté, elles offrent d’immenses
possibilités de créer de la valeur en améliorant les programmes et les politiques, en stimulant les économies et en renforçant les moyens d’action des citoyens. De l’autre, leur accumulation peut entraîner une concentration du pouvoir économique et politique, et accroître le risque qu’elles soient utilisées d’une manière abusive qui porte préjudice aux citoyens. Les données sont une ressource qui peut être utilisée et réutilisée pour créer de plus en plus de valeur, mais cela pose un problème — car plus elles sont réutilisées, plus grand est le risque d’abus.

You May Also Like