L’objet de ce document est d’effectuer le diagnostic stratégique de l’émergence de l’Afrique
du Sud. Ce diagnostic de l’économie sud-africaine a été effectué en s’appuyant sur la théorie
de l’émergence économique de Moubarack Lô (2017).
Trois indices sont associés à cette théorie, correspondant, chacun, aux dimensions de
l’émergence globale. L’Indice synthétique de l’Emergence économique (ISEME) mesure le
niveau d’émergence économique atteint par un pays. L’indice composite des Leviers de
l’Emergence économique (ICLE) évalue le niveau des facteurs de compétitivité structurelle
les plus déterminants pour atteindre l’émergence économique. L’Indice de Qualité de Vie
(IQV) mesure les fruits de l’émergence économique et leur partage équitable. L’Indice
d’Emergence globale (IEG) synthétise les trois indices.
En matière d’émergence économique, l’Afrique du Sud, avec un score dans l’ISEME de 0,62
sur un total possible de 1, se range, en 2018, dans la catégorie des pays « émergeants ». Elle
se situe au 41e rang mondial sur un échantillon de 103 pays dits en développement, et au
deuxième rang africain (derrière le Maroc).
Le pays enregistre ses scores les plus forts au niveau des dimensions « transformation
structurelle » et « bonne insertion dans l’économie mondiale ». Ses plus faibles scores sont
obtenus dans les dimensions « richesse inclusive » et « dynamisme et cadre macroéconomique sain ». Le pays connaît une baisse de sa performance dans l’ISEME depuis 2010 et, donc, connaît un net ralentissement de sa dynamique d’émergence économique.

Sodipress vous remercie de renseigner votre email pour recevoir le document.
Envoyer le document
You May Also Like