Le nombre de familles monoparentales ne cesse de croître depuis les années 1990
(Insee, Tableau de l’économie française, 2019)1. Depuis les années 1970, cette catégorie de
ménages s’est progressivement imposée comme une catégorie spécifique de familles dans le
mouvement familial, une catégorie ciblée par l’action publique et un concept utilisé dans les
travaux de recherche sur la famille (Letablier, 2011) 2. La précarité à laquelle ce type de famille
est exposé a été reconnue par les pouvoirs publics avec l’introduction de politiques publiques
ciblées, comme l’Allocation Parent Isolé créée en 1976 (Curraize et Périvier, 2009)3. Depuis les
familles monoparentales font l’objet d’une attention particulière tant dans l’accès à l’emploi
pour les parents isolés que pour soutenir leur niveau de vie et celui de leurs enfants. Dans la
plupart des cas (autour de 80%), le parent isolé est la mère. Cette question de la
monoparentalité est donc étroitement liée à celle des inégalités entre les sexes et à la division
sexuée du travail dans la famille.

You May Also Like