Il avance que la désinformation en science représente un genre de fausseté particulièrement
préoccupante puisqu’elle constitue une attaque à la rationalité et, par conséquent, à la
base même de politiques publiques éclairées et de la bonne gouvernance. La pandémie
de la COVID-19 constitue une étude de cas pour étudier des occurrences précises de
désinformation en science, ses voies de diffusion et les dangers qu’elle représente pour le
bien public.
L’auteur affirme que depuis longtemps, le grand public peine à comprendre la science, et
bien que la fascination pour la pseudoscience soit plus vieille que les médias sociaux, les
algorithmes à la base de ce nouvel environnement médiatique récompensent des contenus
de plus en plus révoltants.

Sodipress vous remercie de renseigner votre email pour recevoir le document.
Envoyer le document
You May Also Like