Les relations politiques entre la Chine et l’Australie se sont fortement dégradées avec, à la clé, la mise en oeuvre de la part du géant asiatique de barrières tarifaires et non tarifaires. Si les produits agricoles (orge, boeuf, vin, homards) ont été les premières matières premières à être touchées, les exportations australiennes de gaz naturel liquéfié pourraient également être dans le viseur de Pékin. Canberra dispose, néanmoins, d’une carte maîtresse :
son minerai de fer dont le secteur sidérurgique chinois reste très dépendant. De l’avenir des relations commerciales entre ces deux pays découlera, à terme, l’équilibre des marchés mondiaux de ces deux ressources stratégiques pour nombre de pays, et notamment ceux du continent africain.

You May Also Like