L’infodémie, prolifération d’informations fausses ou douteuses liées au Covid-19, nous l’avons souligné dans les dossiers précédents, touche tous les aspects de l’épidémie – ses causes, ses remèdes, sa probabilité, sa diffusion, son avenir. Elle prend une dimension géopolitique avec la compétition entre puissances cherchant à démontrer leur efficacité et leur soft power
bienveillant (contrastant avec l’échec et la responsabilité des puissances rivales). Elle a aussi une dimension sociale et politique : conflits et accusations portant sur le masque, le vaccin, le confinement, la détection… suscitent des théorisations souvent idéologisées mettant en cause le Big Pharma, les acteurs de la haute technologie, la surveillance planétaire… Le tout
facilité par les réseaux sociaux, où tout est disponible depuis l’affirmation facilement réfutable (du type « Mauricette, la première vaccinée française est morte peu après l’injection » ou « il y a des puces électroniques fabriquées par Bill Gates dans les vaccins ») jusqu’à des théories sophistiquées démontrant que le grand capital veut faire « repartir » (big reset) le
système via le Covid-19.

You May Also Like