Depuis le premier cas de COVID-19 signalé le 2 mars 2020, des milliers de résidents marocains ont contracté le virus, avec plus de 156 946 cas confirmés et 2 685 décès en date du 2 mars 2020. Le gouvernement du Maroc a pris, depuis le début de la pandémie, des mesures strictes pour contenir la propagation du virus. Toutefois, malgré un taux de létalité au Maroc relativement faible et les diverses mesures d’atténuation prises, l’impact de la crise sanitaire de la COVID-19 sur l’économie marocaine est inévitable.
Les retombées sans précédent de cette pandémie ainsi que l’ensemble des mesures préventives instaurées ont eu un grand impact sur la dynamique économique et l’activité des entreprises, ainsi que sur les finances publiques. Plusieurs entreprises ont été fermées et de nombreux secteurs ont été impactés, comme le tourisme et les services, les secteurs tournés vers l’export et l’industrie automobile, ainsi que les conséquences de cet arrêt pour les secteurs liés. Le secteur du textile pâtit également de cette situation du fait des perturbations des marchés d’approvisionnement dans le monde, parallèlement à une régression de la demande extérieure. Tout ceci génère et générera des retombées
négatives sur la vie des entreprises, les performances de l’économie nationale, les équilibres macroéconomiques, ainsi que sur les échanges commerciaux et la balance des paiements.

You May Also Like