La France compte quelque 90 000 entreprises exportatrices contre près de 180 000 pour l’Italie et 300 000 pour l’Allemagne.
Or, dans une économie mondialisée, la croissance dépend inéluctablement de cette capacité à
exporter.
Pour ce faire, Anne-Marie IDRAC, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur, a défini des objectifs clairs :

  • accompagner 10 000 primo-exportateurs sur 3 ans ;
  • recruter 11 000 Volontaires International en Entreprise pour développer cette internationalisation ;
  • proposer des mesures d’accompagnement durable (plus de 3 ans) aux entreprises
    françaises.
    Notre profession a toute sa place au coeur de ce dispositif. Premier réseau de conseils auprès des TPE, proches de leurs préoccupations quotidiennes, au fait de leurs atouts et de leurs handicaps, les professionnels de l’expertise comptable ne sont-ils pas les mieux à même d’accompagner leurs entreprises clientes ?
    Plus concrètement, l’expert-comptable doit être en mesure de conseiller le chef d’entreprise en matière d’optimisation de son crédit d’impôt export, de fiscalité de ses revenus, de statut de ses salariés détachés à l’étranger, de choix juridique de son mode d’implantation ou encore de modes de financement adaptés aux opérations internationales.
You May Also Like