Le principe de la collaboration inclusive est facteur de création d’avantages
compétitifs à l’échelle nationale et internationale en favorisant les
alliances stratégiques et la logique de coopération économique en
mode gagnant-gagnant. L’inclusivité dans le partenariat vise à fédérer
les acteurs économiques, les services publics, les universités et centres
de recherche etc. sur les plans local, régional et global autour d’objectifs
partagés. La structuration ou la consolidation des synergies inter-acteurs
économiques, via le soutien, l’incitation ou la valorisation des formes de
coopération, est un pilier de ce concept. De plus en plus, l’idée de réussir
à faire surgir un écosystème d’acteurs économiques solidaires fait son
émergence. Le concept de la coopération inclusive reste tributaire de
cette adhésion de l’ensemble des acteurs pour réaliser les changements
escomptés. C’est une pierre angulaire à côté de la volonté de réussir un
projet communautaire. Cette collaboration doit s’installer entre les parties
prenantes d’un même pays mais aussi entre les acteurs des différents
pays. Les pays peuvent où les GU ne sont pas installés ou qui font leurs
premiers dans leur création peuvent capitaliser sur les expériences déjà
menées et tirer profit des connaissances des différentes approches
nationales et leurs bonnes pratiques tout en identifiant les entraves au
commerce et la facilitation des échanges. Lesquelles entraves peuvent
concerner par exemple le cloisonnement de l’administration, la diversité
des intervenants ou la sous-utilisation des nouvelles technologies.

You May Also Like