Au cours des deux dernières décennies, la communauté internationale, puis les groupements régionaux et les pays développés, ont progressivement pris conscience de la nécessité, à la fois, d’assurer un développement durable et de protéger la Planète contre la dégradation de l’environnement.

Les Organisations internationales ont ainsi consacré plusieurs sommets mondiaux à la recherche des moyens de prise en charge à la fois de ces deux préoccupations. La notion de développement durable s’est propagée un peu partout comme option devant en même temps promouvoir le développement et le progrès et préserver l’environnement pour les générations futures.

Les marchés publics étant parmi les moyens d’intervention qui ont un impact direct considérable, les Etats ont été amenés à modifier progressivement la règlementation y afférente pour y insérer des dispositions qui prescrivent à tous les organismes publics acheteurs, l’obligation de tenir compte des impératifs du développement durable et de la protection de l’environnement. Ainsi la durabilité a fini par s’imposer comme un choix de société ; son application aux achats publics vise à favoriser l’émergence et le développement de modes de conception, de production et de consommation durables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like