En cas de défaillance non ordonnée, les établissements
financiers d’importance systémique peuvent
mettre en danger des économies nationales entières
et sont donc qualifiés de « too big to fail » (TBTF).
Dans le sillage de la crise financière de 2007-2008, le
législateur suisse a édicté des règles spéciales concernant
la stabilisation, l’assainissement ou la liquidation
de tels établissements. Celles-ci leur imposent, outre
de disposer de volants de fonds propres et de liquidité
plus élevés, d’établir une planification de recovery
et de resolution (plan de stabilisation et de liquidation).
Dans cette perspective, quatre instruments occupent
le devant de la scène :….etc.

You May Also Like