Au cours des deux dernières décennies, les entreprises multinationales françaises ont affiché de bonnes performances alors que, contrairement à ce qui se passait en Allemagne, le secteur manufacturier déclinait sur le territoire national.
Ce Policy Brief souligne les différences d’organisation et de gouvernance des multinationales des deux côtés du Rhin et leur rôle potentiel dans les choix de localisation de leurs activités, qui peuvent contribuer à expliquer les trajectoires
des secteurs manufacturiers nationaux au tournant des années 2000, en réponse à l’émergence des chaînes de valeur mondiales. Trois pistes d’explication sont proposées : la représentation des salariés dans les conseils d’administration,
l’éloignement des centres de décision des établissements de production et le profil des dirigeants des grands groupes.
Les éléments apportés ici montrent que la réflexion autour des politiques de réindustrialisation doit pleinement intégrer les sujets d’organisation et de gouvernance des entreprises et de leur ancrage au territoire national.

You May Also Like