Une des questions urgentes – qui représente depuis
plusieurs années une priorité pour la communauté
internationale – est de réformer le système fiscal
international pour relever les défis fiscaux soulevés par
la numérisation de l’économie, rétablir la stabilité du
cadre fiscal international et éviter le risque de nouvelles
mesures fiscales unilatérales non coordonnées qui
pourraient déclencher des sanctions commerciales. La
crise de COVID-19 a davantage aggravé ces défis fiscaux en
accélérant la numérisation de l’économie, en exacerbant
la pression sur les finances publiques et en réduisant la
tolérance du public à l’égard des entreprises multinationales
rentables (EMR) qui ne paient pas leur juste part d’impôts.

You May Also Like