La pandémie actuelle, parce qu’elle génère incertitude, peur, isolement, et
deuils, renforce la prévalence des troubles mentaux. Plusieurs études ont déjà
démontré un impact psychologique de la pandémie sur la population générale
1 / 2. Santé publique France a mis en place un baromètre permettant de
suivre l’état de santé mentale de la population depuis le début de la pandémie et
a montré une prévalence de l’anxiété deux fois supérieure en mars 2020 à celle
enregistrée en 2019 3 et les troubles se multiplient y compris chez ceux qui n’en
souffraient pas. Entre fin septembre et début novembre 2020, la prévalence
des troubles dépressifs a doublé, touchant tout particulièrement les jeunes, les
personnes sans emploi et celles en situation de précarité 4. Les soignants ne
sont pas en reste et plusieurs études montrent un impact psychiatrique fort de
la pandémie sur les équipes de première ligne 5. Depuis le début de la crise sanitaire,
un Français sur cinq a sérieusement envisagé de se suicider 6. La hausse
des souffrances psychiques et les impacts psychiatriques de la pandémie vont
sans aucun doute constituer l’un des grands défis des prochaines années.

You May Also Like